• 04/06/2015

Appel de la nouvelle dette d’Exeltium

Exeltium est heureux d’annoncer le refinancement de sa dette senior.

Le tirage de la nouvelle dette et le remboursement de l’ancienne dette ont eu lieu ce jour.

Juin 2015: communiqué sur le tirage de la dette

 

• 10/04/2015

Exeltium signe un accord pour le refinancement de sa dette

Paris, 10 avr 2015 (AFP) -Le consortium Exeltium composé d’industriels français gros consommateurs d’énergie, a annoncé vendredi avoir signé un accord pour refinancer sa dette senior à hauteur de 1,435 milliard d’euros.

   Ce refinancement se compose d’un milliard d’euros obtenus auprès de 11 institutions financières, dont BNP Paribas, CaixaBank, Natixis ou Société Générale, et 435 millions d’euros obtenus auprès d’investisseurs institutionnels, a précisé Exeltium dans un communiqué.

   Ce plan de refinancement, qui sera effectif “dans les deux prochains mois”, permet à Exeltium d’allonger la maturité de sa dette.

   Avec l’accord annoncé en juillet dernier avec EDF pour baisser le prix de la fourniture d’électricité dans le contrat qui le lie depuis 2010 avec l’énergéticien, le consortium se dit “désormais capable de fournir de l’électricité à ses clients à un prix plus compétitif et plus prédictible sur le long terme”.

Avril 2015: communiqué sur le Refinancement de la dette d'Exeltium

• 21/07/2014 

Signature d’un protocole d’accord entre EXELTIUM et EDF pour aménager le contrat de fourniture d’électricité d’Exeltium et redonner ainsi de la compétitivité aux entreprises électro-intensives concernées.

Juillet 2014 : Communiqué d'EDF et Exeltium - protocole d'accord

photo_ accord EDF_ 21072014

• 30/04/2014

Audition de M. RONCATO par la Commission de l’Assemblée Nationale en charge de l’étude sur les coûts de la filière nucléaire:

• 01/01/2014

Une compétitivité aujourd’hui problématique

Par Jean-Pierre Roncato, Président

Exeltium est un acte de volontarisme inédit : que des groupes mondiaux aient investi près d’1,75 milliard d’euros en France pour assurer sur plus de 20 ans la fourniture électrique d’une centaine d’usines et 60 000 emplois est un acte fort de développement industriel ! C’est aussi une réponse adéquate à la fragilisation des industries électro-intensives en France, apportant de la visibilité sur les prix de l’électricité dans un contexte énergétique défavorable.

Malheureusement, le niveau de compétitivité d’Exeltium pose aujourd’hui problème : alors que les membres d’Exeltium contribuent au développement de réacteurs de type EPR, largement plus coûteux que le parc nucléaire historique français, d’autres pays développent au contraire des politiques en faveur de la compétitivité des électro-intensifs.

Refonder la compétitivité du dispositif est devenu une urgence industrielle, en particulier pour certains sites directement menacés à court terme, en l’absence de visibilité sur l’approvisionnement stratégique que constitue l’électricité.

Pour cela, il faut agir vite : les difficultés peuvent être levées rapidement, des solutions ont été identifiées dans le cadre d’un dialogue constructif et transparent avec les pouvoirs publics. Avec une visibilité et une compétitivité rétablies, les membres d’Exeltium sont prêts à continuer à participer à la pérennisation du parc nucléaire français, pour assurer l’avenir de leurs usines en France.